be_ixf;ym_202007 d_11; ct_100
FERMER
Thursday practise shots from Gymkhana Grid 2018 in Johannesburg, South Africa
NEWS

Un Gymkhana GRiD de tous les records avec les victoires de Saito et Kristoffersson en Afrique Du Sud

Dec 042018

Alors que le soleil se couche sur Johannesbourg, la course s’intensifie au maximum, les colonnes de fumée des pneus s’élèvent de plus en plus haut. Rien ne peut préparer les sens à la déferlante qu’est le Gymkhana GRiD. Où ailleurs dans les sports mécaniques peut-on voir des machines de plus de 1000ch créées pour l’évènement s’affronter en tête à tête dans des duels qui se jouent en dixièmes de secondes ?

Une chose est sûre, pas de polémique à propos des paddocks au Gymkhana GRiD, seul le talent pur s’exprime sur le terrain. Et quand la poussière et la fumée finissent par se dissiper, on a enfin les deux podiums qui se profilent et de nouveaux vainqueurs à ajouter au Gymkhana GRiD hall of fame.

La légende du drift japonais, Daigo Saito a très clairement relevé le niveau à bord de sa Corvette de 1000ch. Pilotant aisément son monstre équipé d’un V8 au milieu des divers obstacles, le pilote de 38 ans a constamment amélioré ses temps surclassant le local Rano Barnardt, puis les pilotes Monster Dmitryi Illyuk et Steve Baggsy Biagioni avant de conclure face à Jason Webb.

Propulsion :

1 - Daigo Saito

2 - Jason Webb

3 - Luke Woodham

4 roues motrices :

1 - Johan Kristoffersson

2 - Petter Solberg

3 - Oliver Solberg

Le leader en chef du Hoonigan, Ken Block a lui aussi fait parler le moteur de sa Ford Mustang Hoonicorn RTR V2 de 1400 ch dans un show épique face à Daigo Saito dans la finale de la compétition « Smoke and style ». Il nous a confié

« J’ai adoré drifter de nouveau ici en Afrique du Sud. Pendant mon dernier run de Smoke and style j’avais des flammes et des bouts de pneus sur ma visière et j’ai juste laissé l’accélérateur enfoncé. C’est ça le Gymkhana GRiD. Daigo a été très bon tout le weekend sur le parcours avec sa Corvette. Il a un pilotage ultra propre et mérite complètement sa victoire. J’suis super content pour Jason Webb également. C’était une grosse suprise qu’il sorte Luke Woodham en demi-finale. Encore une fois c’est ce qui est génial avec cette épreuve. Tout est dans le contrôle de la voiture, t’as pas besoin d’avoir la plus puissante pour remporter le GRiD, une erreur et la qualification s’envole »

 

« Dans la catégorie 4 roues motrices on a eu un affrontement épique père/fils : Oliver et Petter Solberg ! Oliver est un super gamin et super talentueux. J’ai adoré bossé avec lui pour le Gymkhana 10 et la série. Non seulement il est super doué mais il a un sacré avenir qui s’offre à lui. Au final la qualité de la conduite est encore montée d’un cran. Avec tous les locaux qui sont venus s’affronter et tous ces champions du monde, ça a fait grimper le niveau. Je veux remercier chaleureusement tous les pilotes et les fans qui se consacrent à ce sport, Monster Energy qui travaille super dur pour mettre en place ce magnifique show et toutes les personnes qui nous ont aidées en Afrique du Sud, y compris toutes les entreprises comme celle qui nous accueille à Carnival City. Je suis sûr que je reviendrais ici à l’avenir »

 

La grande nouvelle c’est que pour 2019 le Gymkhana GRiD fera son retour en Europe ! Après avoir enflammé les tarmacs d’Afrique du Sud Durant deux années consécutives, le GRiD sera de retour sur le sol européen l’année prochaine. Tous les résultats de ce weekend haut en couleur à Carnival City sont disponibles en cliquant ICI

« Je voulais venir au Gymkhana GRiD pour montrer que je suis rapide et que la Corvette est rapide et je crois que je m’en suis pas mal sorti ! Mon team et moi on était un peu nerveux car on a eu quelques problèmes techniques pendant les courses et la compétition. J’ai eu des soucis au début avec le frein à main. Le père de Jason Webb nous a bien aidés donc un grand merci à lui parce que sans ses connaissances on aurait sûrement pas pu continuer. Cétait très cool d’être avec autant d’athlètes Monster à la fois. J’avais pas vu Baggsy depuis qu’on a fait BattleDrift 2 donc c’était sympa de le voir rouler en compétition. Il était d’ailleurs plus rapide que moi dans la partie avec la boule quand on était en face à face en demi-finale, ce qui m’a fait un peu paniquer parce que je voulais vraiment le battre. Dans l’ensemble je suis très content d’avoir gagné le Gymkhana GRiD lors de ma première participation. C’est un event super fun et j’ai adoré rouler ici ! Le Smoke and style c’est vraiment marrant et ça m’a permis d’enchainer plus de drift ce qui est mon style naturel. Mais pour faire de bons temps je devais être efficace et précis ce qui n’est pas si facile vu la puissance de la Corvette ! »

« C’est incroyable ce qu’il s’est passé aujourd’hui. Plus on avançait dans la compétition, plus je regardais les noms des gars que j’affrontais et c’était génial. Rouler contre Luke c’était super fun, c’est dommage qu’il ait eu une pénalité mais je suis resté super propre et je pense que je l’aurais emporté de toute façon. J’ai réalisé un rêve en conduisant avec Ken et Daigo pour le Smoke and style. C’était vraiment une pure semaine ! Avec des riders internationaux et les médias qui sont venus ici en Afrique du Sud, sans oublier le livestream et la couverture télé, c’est vraiment un gros plus pour le sport mécanique. On a tellement de bons pilotes ici en Afrique du Sud et la clé c’est de pouvoir envoyer ces gars rouler ailleurs et aussi d’avoir les meilleurs pilotes qui viennent rouler ici comme ça s’est passé ce weekend. Un grand merci à tous les gens qui ont participé au GRiD, c’est fantastique ! »

« C’est encore une fois une année incroyable au Gymkhana GRiD. Tout le monde s’est éclaté sur ce parcours. Je me suis vraiment éclaté pour le coup, mais c’est comme ça… Bravo à Daigo, c’est un si bon pilote ! Bravo à Jason Webb également qui a super bien conduit. Je me disais que Daigo serait rapide, mais quand il a tombé ses temps en qualifications j’étais un peu surpris. Il a fait un boulot fantastique. J’ai conduit du mieux que j’ai pu ce weekend et j’ai passé un super moment. Le Gymkhana GRiD c’est toujours genial. Quatre titres c’était une super série mais croyez-moi : l’année prochaine je serais de retour plus fort et plus rapide que d’habitude. J’ai toujours été sur le podium du Gymkhana Grid depuis le début, c’est quelque chose dont je suis assez fier. Félicitations à tous les pilotes et au team qui organise l’évènement : le paddock et le circuit étaient au top et c’est un sacré privilège de pouvoir participer à une compétition de ce niveau. Il me tarde déjà l’an prochain ! »

« Je suis super content d’être ici à vrai dire et c’est une expression que je n’emploie pas souvent ! Je suis super content, que ce soit au Cap pour le RX et maintenant Johannesbourg pour le Gymkhana GRiD, on est toujours superbement reçus. C’est la deuxième année consécutive que je l’emporte, c’est génial. Pendant le deuxième run face à Petter j’étais un peu crispé car je pensais qu’il allait sortir un run de folie et un gros temps. Merci beaucoup au team, ils ont fait un super boulot. C’est assez émouvant en fait, parce que c’est la dernière compétition de l’année avec ma voiture. Je l’appelle Wilma et je pense vraiment que c’est la meilleure du monde. Deux championnats du monde de Rallycross et maintenant deux Gymkhana GRiD, que demander de plus ? »

« C’est très cool de revenir en Afrique du Sud, l’atmosphère ici, la façon dont c’est organisé, la passion de tous les pilotes c’est fantastique. Avoir Oliver sur le podium c’est aussi incroyable pour moi. Je pense que c’était un gros test pour lui en tant que pilote, d’arriver à surmonter les problèmes et de se remettre en question à chaque run pour maintenir la pression. Je pense que s’il avait trouvé la trajectoire parfaite sur la boule qui faisait obstacle il aurait même pu me battre ! C’était très serré. Avec les chiffres on voit que depuis la ligne de départ jusqu’au premier virage ça se joue en 5 dixièmes de secondes. C’est juste que ma voiture a plus d’accélération donc il a sacrément bien piloté pour réussir un tel résultat. Je suis super fier de lui ! C’était un gros boulot avec la voiture mais pas mal de fun également ! »

« C’était un super weekend mais c’était rude ! Je suis super content d’être sur le podium. Même si j’avais une voiture rapide, elle n’a jamais été à 100% sur tout un run. J’étais choqué de la rapidité de Bucky pendant notre battle et je craignais que ma voiture ne lache avant la fin de la finale pour la 3ème place ! J’ai juste eu besoin de me concentrer et de continuer à aller vite à chaque fois. Heureusement on a réussi à le faire et je me suis pas mal amusé ! Un grand merci à Monster et à tous les fans, c’est un event génial ! »

PARTAGE CET ARTICLE:

RECOMMANDÉ

POUR VOUS