be_ixf;ym_202009 d_25; ct_100
FERMER
2018 Dreamhack in Tours, France wrap-up
NEWS

On a rencontré Jordan Savelli d'EnvyUS à la Dreamhack de Tours

May 282018

Jordan, est-ce que tu peux te présenter et présenter ton rôle chez EnvyUs ?

Je m’appelle Jordan Savelli, j’ai 26 ans et je suis le manager de l’équipe CSGO chez EnvyUs. En plus de ça je gère aussi la partie européenne avec Fifa, Rocket League, Street Fighter et Envy Academy.

Comment en es-tu arrivé là ?

De la plus simple des manières, mais aussi de la moins formelle : j’ai commencé à jouer sur CS il y a à peu près 12/13 ans. De fil en aiguille je me suis rendu compte que je n’étais pas très très bon en tant que joueur. Ce qui me plaisait plus c’était la gestion de l’humain. Et donc j’ai décidé de basculer de ce côté-là. Pendant un long moment j’étais amateur/bénévole, pas payé du moins. Je faisais ça en plus de mes jobs, de mes cours... Jusqu’en 2014 où je suis sacré champion du monde avec une équipe féminine sur CS à la SWC et avec tous mon réseau etc. en janvier une grosse équipe française me contacte, sur CS toujours, et me dit « on va signer chez Envy on a besoin d’un manager compétent et on aimerait que ce soit toi ». Du coup j’ai sauté sur l’occasion et depuis me voilà !

D’après toi, quelles sont les qualités importantes pour un team manager ?

Les qualités importantes c’est la patience, beaucoup de patience parce qu’on gère de l’humain et de l’humain qui est qui est assez compliqué à gérer. Ca reste des jeunes, pour la plupart qui n’ont jamais travaillé dans le "monde réel". De la patience, de la pédagogie et après de la passion je dirais. La passion de ce qu’on fait parce qu’il y a des moments où c’est très ingrat, mais c’est tellement beau et gratifiant de voir ensuite ses joueurs s’épanouir dans ce qu’ils font que je pense que c’est ça. Et je pense qu’il y a aussi être un bon support : jamais flancher devant ses joueurs et qu’ils se rendent compte qu’ils ont un pilier sur lequel ils peuvent s’appuyer si jamais ça va pas…

Qu’as tu pensé de cette Dreamhack ? Est-ce qu’il y a une ferveur particulière quand vous jouez sur le sol français ?

Clairement ! Jouer sur le sol français c’est ce qui me plait, on a des fans qui sont incroyables. Y’a de l’ambiance, y’a du bruit alors que d’habitude quand on joue à l’étranger c’est plus pour les autres... enfin selon les pays. En regardant d’autres finales, on voit que quand c’est sur le sol américain n’importe quelle équipe américaine va être supportée. Donc quand on est en France et qu’on a un public français derrière nous ça nous pousse et ça nous donne envie de faire mieux. Et puis quand on perd, malheureusement, ça nous fait aussi du bien d’avoir du réconfort. Pour moi c’est toujours quelque chose de spécial de jouer des Dreamhack et d’autant plus en France.

Depuis quelques années on assiste à un boom de l’esport, il y a de plus en plus de manifestations de ce genre en France, à l’étranger, des émissions dédiées à la télévision nationale etc. Qu’est-ce que tu en penses et comment tu vois les choses sur les cinq/dix années à venir ?

Je pense que c’est quelque chose de très bien d’être plus médiatisés et on va dire moins diabolisés comme ça a pu l’être auparavant. Maintenant il faut continuer à séparer toujours l’esport et le gaming basique ce qui commence à être un petit peu mal interprété par certaines chaînes ou certains medias. Pour moi c’est vraiment deux choses différentes, c’est vraiment comme le sportif amateur qui va jouer au foot le weekend et le sportif de haut niveau. Mais c’est très bien quoiqu’il en soit puisque ça montre quand même notre monde à des personnes entre guillemets plus âgées qui sont pas du tout de cette génération qu’on peut s’amuser différemment qu'en étant à l’extérieur, qu’on peut s’amuser différemment c’est pas pour autant qu’on va être dé-sociabilisé ou quoi que ce soit. Dans 5/10 ans où est-ce que je vois ça ? D’après les études, ça sera au niveau de la Formule 1 question budgets etc. Donc c’est énorme et je dirais que ce sera au niveau des très grosses compétitions. On va comparer avec les Etats-Unis, je dirais qu’on va être à la hauteur de la ligue de Baseball où dans ces eaux-là. J’espère en tous cas que ça se passera comme ça. C’est pas le plus gros sport aux US, mais c’est quand même très suivi donc… En espérant que ça se concrétise et je pense aussi que ça va être beaucoup plus professionnel et beaucoup plus structuré avec peut être des villes... Notamment sur Overwatch League y’a des villes que se sont attachées… des équipe créées par rapport à des villes…

Comme les franchises NBA/NFL etc. ?

Exactement ! Pour le coup Envy est rattachée aux Dallas Fuel donc les HQ sont à Dallas et je pense que c’est le futur de l’esport : avoir un circuit plus implanté et avoir des villes rattachées à une structure pour avoir une certaine, on va dire un certain patriotisme pour plus fédérer les personnes et les fans.

Et pour finir, est-ce que tu aimerais voir l’esport aux JO ? C’est déjà en débat…

Il y a déjà des débats et il y a déjà eu une étape Olympique pour Starcraft 2 et un autre jeu dont le nom m’échappe. Mais il y a eu débat… Pour moi c’est pas une nécessité d’être dans les JO. Ca a quelque chose de…. forcément jouer les JO c’est quelque chose d’incroyable et je serai fier de pouvoir le faire, mais c’est pas une fin en soi. On a pas besoin des JO pour avoir de la reconnaissance, Tout ce qu’on a construit dans l’esport jusqu’à maintenant ça a été contre vents et marées. Tout le monde nous a toujours traité de geeks, de gens antisociables au possible etc. et justement j’ai pas envie entre guillemets que l’argent et la médiatisation l’emportent sur nos valeurs. Donc si on peut le faire, si les JO sont intéressés et qu’on y participe c’est bien, mais pour moi c’est pas une fin en soi.

DANS CET ARTICLE:

PARTAGE CET ARTICLE:

RECOMMANDÉ

POUR VOUS