be_ixf;ym_202207 d_01; ct_100
FERMER
F1 Bahrain Pre Season Test
NEWS

Voilà pourquoi tu dois regarder la F1 en 2022

Mar 172022

Nouvelles pistes, nouveaux véhicules, et l’une des saisons les plus longues de l’Histoire de la F1. Que vouloir de plus ? Le championnat du monde de Formule 1 2022 s’annonce être une saison de tous les records que les équipes et les fans ont hâte de voir démarrer.

Chaleur et poussière seront au rendez-vous des deux premières étapes de F1 au Moyen-Orient avec le Bahreïn en ouverture, et l’Arabie Saoudite ensuite, les deux pays accueillant une toute nouvelle grille de F1. Dès ces étapes, c’est un rush sans fin de Grands Prix entre l’Australie, l’Europe, les États-Unis et l’Asie, avec au moins deux courses par mois, chaque mois, jusqu’à la mi-novembre.

Avec autant d’attentes, on a sélectionné quelques faits marquants en amont de cette exceptionnelle saison.

LEWIS IS BACK

 

Tout d’abord, et selon les mots de Sir Lewis lui-même : « Je suis parti. Je suis maintenant de retour ». Après une intense et controversée fin de championnat en 2021, le septuple champion du monde a pris du temps pour lui entre décembre et janvier – avec au passage une absence notable sur les réseaux sociaux, où il est habituellement très actif. Des bruits de couloirs faisaient état de retraite ou d’un changement de carrière, mais pour Lewis, c’était davantage une chance de recharger ses batteries. Afin d’être prêt à affronter à nouveau ses rivaux et d’aller chercher un huitième titre de champion de F1 inédit. The Champ is back, et on ne pouvait pas être plus heureux de le revoir en action.

NEW AERO

 

C’est la plus grande révision au niveau règlementaire de la F1 depuis 2014 – année où la F1 a abandonné l’usage des moteurs atmosphériques V8 au profit d’unité turbo-hybrides de 1.6L. Normalement, ces nouvelles règles auraient dû être effectives la saison dernière mais ont été repoussées en raison de la pandémie de COVID-19. Une refonte totale des véhicules censée amener plus de spectacle et de dépassements à chaque Grand Prix. L’idée est de se débarrasser de « l’air sale » - l’écoulement d’air provenant des voitures de tête – vers le haut afin que les véhicules se poursuivent avec plus de proximité sur la piste. Alors, qu’est-ce qui a changé exactement ?

 

L’effet de sol. Les véhicules pour la saison 2022 possèdent des tunnels sous le plancher créant un effet de sol – ce qui veut dire qu’il y a plus d’effet d’aspiration sur le circuit, tout en garantissant qu’une partie de la force d’appui soit générée par le soubassement de la voiture. Intéressant car ce concept a déjà été utilisé par le passé en F1, en particulier dans les années 70 où il était très populaire. Nous vous invitons à analyser la Lotus 78 et 79 pour en apprendre plus.

 

Une carrosserie simplifié, un aileron avant et un nouvel aileron arrière. Non seulement elles ont un aspect élégant, mais la totalité des nouveautés intégrées aux bolides ont été travaillées de sorte à renvoyer l’air vers l’extérieur, tout en lissant et réduisant les turbulences. Les véhicules pour la saison 2022 présentent également un aileron arrière qui retient le système DRS amovible  - donc attendez-vous à de nombreuses stratégies autour de cet élément.

 

Des pneus 18 pouces conçus avec des ailettes supplémentaires pour s’éloigner de l’aileron arrière – Voyons ça ci-dessous !

DES JANTES PLUS GRANDES ET DES PNEUDS REFROIDIS

 

Dans le cadre de l'énorme bouleversement technique, la taille des pneus en F1 est passée de 13 à 18 pouces. La façon dont les équipes utilisent et préparent leurs pneus a également changé.

 

Les pneus plus larges – taille basse - seront étendus à 18 pouces, donnant un nouveau look distinctif aux quatre coins des machines de F1 sur la grille. Cela signifie que le diamètre global a augmenté de 660 à 720 millimètres. Pirelli reste le fournisseur officiel de pneumatiques et apportera trois types de pneus (composés) différents à chaque course. Il y a cinq composés de pneus (du C1, le plus dur, jusqu’au C5, le plus léger), bien qu'ils soient complètement différents de ceux de l'année dernière, et présentent une construction différente. Elle est plus robuste afin que les pilotes poussent leur voiture plus fort avec moins de risque de surchauffe.

 

Le pointillisme de mise, il y a aussi un changement de température des pneus avant que les voitures n'entrent en piste. Les équipes ne seront autorisées à chauffer les pneus qu'à 70°C, contre 100°C précédemment,  en utilisant des couvertures de pneus. Cela signifie que les pneus seront plus froids à la sortie des stands et que les pilotes devront adopter une approche différente lors de leur sortie de piste. 

GEORGE RUSSELL DANS UNE SILVER ARROW

 

La dernière fois que George s'est assis dans une Mercedes-AMG Petronas pendant un week-end de Grand Prix, c'était à Bahreïn en 2020, et il a failli – ou, au choix, aurait dû – gagner la course. Avec trois saisons chez Williams à son actif, le pilote de 24 ans est en mesure de se battre pour les victoires et, osons le dire, le titre ? Bien sûr, c’est une chose d’impressionner le monde avec la relative faible pression d’une course unique, et une autre chose de le faire régulièrement en tant que pilote aux côtés de Lewis Hamilton pour une équipe qui a remporté le championnat des constructeurs au cours des huit dernières saisons. Tu es excité ? Nous oui ! Suivez l'actualité de George sur son Instagram

WEEKENDS DE TROIS JOURS

 

Si le Grand Prix de Russie, désormais annulé, est remplacé, la F1 comptera 23 courses cette année, soit la saison la plus longue à ce jour. Toutefois, pour que les choses soient plus faciles pour les équipes, les week-ends de course ont été raccourcis. La matinée de vendredi sera consacrée aux check-up technique et aux médias tandis que les deux séances d’une heure se dérouleront l’après-midi. Les essais sont maintenus au vendredi. L'idée est de réduire la pression sur les équipes en raison de trois jours complets de course, le vendredi étant souvent l'une des journées les plus longues pour les équipes en raison des sponsors, des médias et d'autres engagements hors-piste.

WELCOME TO MIAMI

 

La cinquième manche, qui aura lieu du 6 au 8 mai, verra Miami accueillir son premier Grand Prix. Un circuit de 5,41 km a été construit spécialement pour l'occasion, comptant 19 virages, trois lignes droites massives et trois zones DRS. Mieux encore, le nouveau site est construit autour de Miami Gardens et du Hard Rock Stadium, l’antre de l'équipe de football des Miami Dolphins. Attendez-vous à un spectacle grandiose, alors que les États-Unis prennent une place plus importante avec l’accueil de deux Grands Prix sur son territoire.

PARTAGE CET ARTICLE:

RECOMMANDÉ

POUR VOUS